Osteo-nice.com

Alexandre SPOR

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Annuaire de mutuelles, thérapeutes
(Merci au site osteopathes-france.com où j'ai trouvé cette definition)

La phytothérapie est une médecine thérapeutique non conventionnelle utilisant les plantes médicinale pour le traitement des maladies. La Phytothérapie est à la fois la plus ancienne et la plus actuelle des thérapeutiques. A force d’empirisme et d’observations, l'homme a appris l'usage des plantes médicinales. Les recherches modernes ne font que redécouvrir et confirmer ce savoir acquis. Il existe deux types de phytothérapie :

-La pratique traditionnelle ou médecine traditionnelle, très ancienne basée sur l'utilisation de plantes selon les vertus découvertes empiriquement (non reconnue du fait de l’absence d’études cliniques).

-La pratique basée sur la recherche scientifique qui extrait et standardise les actifs des plantes, phytomédicaments, dont la mise sur le marché est nécessaire.

En phytothérapie traditionnelle les plantes peuvent être utilisées fraîches ou plus souvent sèches. On utilise une partie bien précise de la plante (racine, feuille, fleurs…) dont la composition chimique est rarement uniforme. Ces parties de plantes (entières ou finement broyées) sont employés pour l'obtention d'une tisane préparée en versant de l’eau chaude sur la plante (infusion) ou la plante est laissée au contact de l’eau froide (macération) ou bien encore la plante est laissée au contact de l'eau portée à ébullition (décoction).

Des procédés permettent de fabriquer des formes plus modernes (poudres) obtenues par broyage classique ou cryobroyage et conditionnées sous forme de gélule et présente l'intégralité de la plante (totum).

Il existe d’autre forme : pulvérulente (extrait sec, atomisat), pâteuse (extrait mou) ou liquide (extrait fluide, teinture, teinture-mère) concentrée en principes actifs. La poudre obtenue après broyage est traitée par un solvant (eau, alcool ou un mélange hydro-alcoolique). Cette extraction isole tous les actifs et conserve leur synergie d’action. Le liquide est ensuite filtré pour éliminer le résidu insoluble, vient ensuite une phase d'évaporation pour éliminer tout ou partie du solvant.

On obtient une forme concentrée en principes actifs pouvant être ajustée à une teneur fixe en principe actif, pouvant être incorporée dans une forme galénique permettant un usage aisé (gélules, comprimés, solutions, etc.).

Les plantes utilisées doivent être de bonne qualité, au mieux celles-ci doivent être de culture biologique ou sauvage car l'extraction peut selon le solvant utilisé concentrer les polluants (pesticides).

L’action de beaucoup de plantes reste inconnu bien que constatée scientifiquement. Beaucoup de recherches sont encore nécessaires. C’est pourquoi la Phytothérapie médecine d’hier et d’aujourd’hui, est et restera la science et la médecine de demain.

RSS Feeds

Alexandre SPOR, Ostéopathe sportif d'Asso Aurore

Record de France féminin de plongée en mer en apnée en 2010
lors des championnats du monde d'apnée 2010 à Okinawa au Japon

Reportage Video de l'émission ADN (accélérateur de neurones)  sur France 2 (25/09/2010)

Impressions d'Aurore ASSO (apnéiste française) :



"Ma préparation physique et mentale compte autant que
les plongées profondes en elles-même.
Grâce à un suivi régulier en ostéopathie,
je prends plus conscience de mon corps.

Alexandre SPOR, apnéiste et ostéopathe à la fois,
comprend les mécanismes internes corporels en plongée en apnée. 
C'est pour cela que je souhaitais sa contribution pour la préparation
de mes records à -70 et -72 mètres, ainsi que ceux à venir.
Grâce à son approche, des techniques adaptées, j'ai moins de
tensions musculaires et je reste concentrée sur ma plongée.

L'ostéopathie aide à se sentir bien au quotidien et
à être plus à l'écoute de son corps.
C'est essentiel pour aboutir à un objectif sportif."